En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil »
    Imprimer la page...

Nouvelles

Les nouvelles actives sont postérieures au 03/10/2014
Les nouvelles antérieures sont consultables dans les  Archives des nouvelles
Haltes aux massacres d'arbres à Forest - le 29/09/2010 12:46 par   Staff

 Abattage 214 arbres quartier Neptune
à Forest 
Halte aux massacres

 
Nous avons reçu des informations inquiétantes concernant  l'abattage de 214 arbres.

Nous avons écrits à Madame Richard, Echevine de Forest afin de connaître les espèces qui vont remplacées "les arbres malades".

 

Il ne faut pas placer des arbres de la même espèce les unes à côtés des autres afin d'empêcher la propagation des maladies.

 

Surtout ne pas choisir le tilleul argenté, celui - ci est toxique pour les abeilles.


Voici la réponse du Collaborateur de l'Echevine de Forest:

 

Monsieur,

 

Si je peux vous rassurer, la volonté de la Commune en général et de Madame Richard en particulier n’est certainement pas de « déboiser » son territoire.

Il se fait que les arbres en voirie ont une durée de vie limitée, qu’ils souffrent de leurs conditions de vie difficile (pollution, chocs, manque d’espace,…) et que pour des raisons de sécurité publique nous ne pouvons pas nous permettre de laisser des arbres dangereux sur pied.

 

Concernant les abatages d’arbres du quartier en question, notre responsable Plantations m’a transféré son rapport d’Etude Phytosanitaire qui émet les éléments suivants:

 

·         Il y a deux essences d’arbres : Robinia pseudoacacia et Sorbus.

·         Ils ont souffert d’un traitement des pieds d’arbre par herbicide : dorénavant, et depuis l’arrivée des Ecologistes, nous n’utilisons plus d’herbicides aux pieds des arbres

·         Ils ont souffert de la pollution atmosphérique

·         Ils ont souffert des chocs liés au parking des véhicules

·         Ils ont souffert d’un mauvais placement (à l’époque) : ils ne disposent de suffisamment de terre et donc de nutriments

 

Pour toutes ces raisons, l’état phytosanitaire est inquiétant et la stabilité de ces arbres est menacée.

 

Le projet:

 

·         214 arbres vont être abattus prochainement (l’enquête publique a démarré)

·         Ils seront remplacés par 162 arbres (diverses essences s’adaptant parfaitement au contexte)

·         Ces arbres seront placés dans des bacs à arbres avec 8m³ de terre arable

·         Ils seront placés de manière plus appropriée (en fonction de la lumière, de la place disponible,…)

·         Des tuteurs solides seront placés afin d’éviter les chocs des voitures et autres désagréments

·         Ils seront remplacés dès cet automne par des arbres ayant grandi en pépinière et ayant une circonférence de 20-25 cm.

 

 

L’objectif du projet n’est donc pas de remplacer chaque arbre abattu par un nouveau spécimen, mais bien de planter le bon arbre à la bonne place en lui donnant toute les chances de se développer de façon optimale.

 

Sachez en outre que la gestion des arbres en voiries est une matière très complexe, nous avons la chance de disposer d’un responsable Plantations respectueux de la nature en ville. Il ne propose jamais d’abatages excessifs.

 

De plus, je vous informe que le nombre d’arbre en voirie ne cesse d’augmenter et que leur gestion (choix d’espèce, taille,
entretiens,…) est de plus en plus professionnelle. Cela ne nous empêche pas de devoir prendre des décisions douloureuses d’abatages.

 

 

Voici les espèces qui seront replacées :

 

-         Avenue Neptune                     : 50 Liquidambar styraciflua « Worplesdon » 20/25

 

-         Avenue Ulysse                        : 46 Liquidambar styraciflua « Worplesdon » 20/25

  :   1 Quercus imbricaria  30/35

 

-         Avenue Télémaque                  : 17 Magnolia Galaxy 20/25

  : 17 Parrotia persica 20/25

 

-         Avenue Pénéloppe                  : 16 Magnolia Galaxy 20/25

  : 16 Parrotia persica 20/25

 

 

Sachez également que nous avons plusieurs projets en cours pour développer la biodiversité en ville. En vrac:

 

·         Un jardin participatif écologique à l’Abbaye,

·         Le placement de ruches dans les parcs communaux,

·         La gestion écologique des espaces verts,

·         La rénovation des parcs

·         …

 

Je reste à votre disposition

 

Nous vous remercions pour l’intérêt que vous portez à la qualité de l’espace public de votre commune et nous vous assurons que nous partageons cette préoccupation.

 

 

 

 

Guillaume Grawez

Commune de Forest

Collaborateur de Annie Richard.

Echevine des Travaux publics - Bâtiments communaux - Mobilité - Propreté - Environnement -

Espaces verts - Energie - Développement durable - Co-responsable de la cellule stratégique "Revitalisation des quartiers".

02/370.26.67

0478/59.65.39

 

Voici la copie de la lettre  envoyée par le Comité de Défense de l’Altitude Cent  aux Collège des Bourgmestre
et Echevins de Forest:


 

CODA ( Comité de Défense de l’Altitude Cent )
c/o André Robe                                                                     
Av. Maréchal Joffre 114
1190 Bruxelles
Tél. + Fax 02 345 65 71
 
Collège des Bourgmestre et Echevins de Forest
rue du curé 2
1190 Forest
Secrétariat de la Commission de Concertation
Ch. de Bruxelles 112 
 
 
                                                                       Forest, le 24 septembre 2010
 
 Mesdames, Messieurs,
 
 
Objet : PU 24799 - Abattage de 214 arbres avenues Neptune, etc –Vices de forme et fond
 
 
Presque au début de l’enquête publique relative au PU 24799 (abattage de 214 arbres av. Neptune, Pénélope, Télémaque et Ulysse), des affiches étaient devenues illisibles, tombées ou arrachées par la pluie et le vent. 
 
Depuis le 9.9.2010 et encore du 17.9 au 24.9, nous et les riverains (et la presse) avons constaté 4-6 affiches illisibles, déchirées ou disparues par les effets de la pluie et du vent. Photos à votre disposition. L’affichage qui n’était plus correct et légal n’a pas été rectifié.
 
Ce n’est pas le seul vice de forme de cette enquête publique.
 
Le 2e vice est très important et conduit à recommencer toute la procédure.
En effet : il n’y a pas eu d’enquête sur Uccle, alors que la frontière uccloise traverse en plein la zone légale des 50 m concernée par l’enquête ; ceci requiert au minimum de lancer une enquête d’un mois sur Uccle et d’organiser une concertation groupée Uccle et Forest.
Si vous aviez indiqué la zone des 50 m sur les plans, vous auriez pu mettre l’affichage aux extrémités réglementaires (pas fait !) et voir qu’il fallait une enquête sur Uccle.
 
Sur le fond, nous déplorons le dossier très maigre (la pseudo étude phytosanitaire effectuée par la Commune est d’une seule page et d’une vingtaine de photos non référencées à des arbres identifiés), voire tendancieux (photos en hiver, en noir et blanc… ; un plaidoyer pro forma pour sacrifier tous les arbres), incomplet, lacunaire, mis à la consultation des citoyens (NB : d’autres dossiers communaux de septembre 2010 ont des plans plus clairs et plus complets).
Le croquis des bacs de 8 m³ et le dessin d’encombrement des bacs (en voirie et en trottoirs) sont manquants, ne permettant pas de vérifier si les 162 emplacements des arbres et des bacs sont judicieux. Au moins un plan n’est pas à l’échelle 1/100 indiquée.
 
Silence radio sur la localisation exacte des parkings… probablement à nombre réduit, alors que le millier d’habitants du quartier en manque déjà et que Forest national nous asphyxie plusieurs fois par mois…depuis des années.
Le dossier ne pipe pas mot sur l’art. 25.1 du PRAS indiqué sur l’avis d’enquête…en faisant allusion aux transports en commun. Pure coïncidence ou agenda caché ?
 
Serait-ce un dossier improvisé, non abouti, mis à l’enquête ‘‘en hâte’’, faufilé perfidement  à la charnière des vacances – rentrée scolaire ?
De plus, les très nombreuses réactions écrites des riverains n’y figurent pas, sauf une : y a t-il lenteur ou tendance du secret ? A l’avenir, le dossier devrait les montrer au fur à mesure.
 
On est loin de la Convention européenne d’Aarhus qui oblige les autorités à être proactives (information, participation des habitants) dès la préparation d’un projet.
- - - - - - - - - - - - - - -
 
Pour les propositions positives, veuillez vous rapporter à celles de la pétition et à celles de l’Intervention citoyenne prévue le 5 octobre 2010, puis à la séance de concertation reportée. Nous sommes ouverts au dialogue basé sur le bon sens, les arguments scientifiques et un vrai développement durable. Pas de dépense inutile ou inopportune.
 
Nous vous demandons d’être convoqués à la réunion de concertation de ce projet et que nos remarques soient jointes au procès-verbal de la séance. De même, pour tous les signataires de pétitions ou de lettres/courriels personnels ; le total dépasse 450 noms à ce jour.
 
Par avance, nous vous remercions du suivi et nous vous prions d’agréer, Mesdames, Messieurs, nos salutations très distinguées.
 
                                               Pour le CODA
 
 
                                               André Robe

 

Lire la suite