En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 
Radio Fréquence Terre

Dossier Blaireaux

dossier_feuilletables.jpg

Affiche Renards

affiche_renards.jpg
Télécharger l'affiche
au format A4

Affiche Blaireaux

affiche_a4blaireauxs.jpg

Télécharger l'affiche
au format A4

Recherche
Recherche
Calendrier
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
53 Abonnés
Nouvelles
Les nouvelles actives sont postérieures au 03/10/2014
Les nouvelles antérieures sont consultables dans les Archives des nouvelles
INFOS - NATURE JUNIOR N° 8 - le 17/07/2015 @ 11:31 par Denis_Salmon

INFOS NATURE JUNIOR N°8

Carte_adheerent-1_copie.jpg

Carte de la FCPN

Editorial:

J'ai participé à la manifestation pour la fermeture des Delphinariums en Europe.

Je pense qu'il est urgent de se battre pour ces mammifères et d'informer le public de la réalité.

Je demande aux parents, aux instituteurs et aux amis des animaux de ne plus visiter ces prisons pour dauphins.

Les Cétacés (orques, dauphins…) doivent VIVRE dans la Nature et non dans un bassin en béton.

Ils ont besoin de LIBERTÉ et non de faire le clown pour amuser le public.

Je suis intervenu concernant les grenouilles de l'Ecole Méssidor à  Uclle.

En effet, les voisins se plaignaient des coassements des batraciens.

Je lance deux actions: l'une pour les établissements scolaires "Prix Nature" et l'autre pour les jeunes "Concours de Reportages".

Chacun recevra un petit prix pour le récompenser de son travail.

Bonne chance à tous.

Notre association a participer à la souscription du livre "Ami de la Forêt" de Madame Virginie Boyaval responsable de l'association "Meles".

Je vous souhaites à tous de bonnes vacances et vous donne rendez vous au prochain numéro.

Denis Salmon

Président

INFOS NATURE JUNIOR N°8.


Roundup non merci - le 25/06/2015 @ 09:45 par Denis_Salmon

Herbicides.jpg

ROUNDUP NON MERCI

Nous avons écrits à Monsieur Marcourt - Ministre de la Fédération Wallonie Bruxelles (Audio visuel) concernant la présentation d'une publicité pour le Roundup sur la seconde chaîne de la RTBF ( télévision).

Celui-ci nous a conseillé de prendre contacte avec le Conseil Supérieur de l'Audio Visuel.

Nous venons de recevoir leur réponse: "En Belgique, il n’existe à ce jour aucune interdiction ni de vendre le produit ni d’en faire la publicité. Le contrat de gestion de la RTBF, qui contient certaines restrictions relatives aux produits pouvant faire l’objet de publicité sur ses chaînes, ne contient pas de disposition visant ce type de substance. En l’absence d’interdiction légale, le CSA n’est donc pas en mesure d’intervenir pour sanctionner la diffusion de ce spot. En Belgique, une éventuelle réglementation du produit relève de la compétence des autorités fédérales".

Nous avions écrits à Monsieur Charles Michel,Premier Ministre concernant ce dossier et nous n'avons jamais reçu de réponse de sa part.

Nous demandons au public de ne plus utiliser ce produit afin de protéger la faune et la flore sauvages.

Nous continons notre action afin que ce produit soit Totalement interdit !


INFOS - NATURE N° 29 - le 15/06/2015 @ 07:17 par Denis_Salmon

INFOS NATURE N°29

infos_nature_29.png

Auteur de la Photo: Emile Vleugels +

Editeur Responsable: Connaissance &

Protection de la Nature du Brabant

Mise en page: Precencenet

Sommaire

Editorial

Nature en Alerte

Les oiseaux de proie menacés

Mise au point

Sauvons le sentier du Keelbeek

Courrier des lecteurs

Lire INFOS NATURE N° 29.

http://www.cpnbrabant.be/revuelibre/infosnature29/index.html


Appel à la vigilance - le 09/06/2015 @ 15:41 par Denis_Salmon

Appel à la vigilance

Du roundup dans ma ville

pesticide.jpg

Cyberacteurs ajoute un nouvel outil dans le cadre de la campagne "Roundup non merci" et a besoin de vous.

Nous vous proposons :

  • de vous rendre dans les rayons jardineries des magasins proches de chez vous ou dans les rayon jardinage des supermarchés,
  • de signaler s'ils vendent du roundup, en nous donnant un maximum d’informations pour contacter ce magasin : adresse, téléphone, adresse électronique, adresse de la page contact de leur site.

Dans un deuxième temps, nous proposerons à tout un chacun de contacter ces magasins pour leur demander le retrait de ces poisons.

Merci de participer à leur action: Cyberacteurs.


Sauvons le sentier du Keelbeek - le 26/05/2015 @ 07:17 par Denis_Salmon

sentier_keelbeek_texte1.jpg

haren.jpg   respire.gif

Communiqué de presse Comité Haren et Respire asbl - 26 mai 2015

Lancement d'une campagne publique:

Sauvons le sentier du Keelbeek !

Le projet de mégaprison de Bruxelles à Haren fait l'unanimité contre lui. La ville de Bruxelles s'est publiquement positionnée contre cette prison qui lui poserait des problèmes insolubles. La ville de Bruxelles dispose d'une capacité de repousser ce projet toxique en refusant la destruction du sentier du Keelbeek qu'implique la construction de cette mégaprison. Le Comité de Haren et Respire asbl lancent une campagne publique pour alerter le conseil communal et lui demander de sauver le Keelbeek. Ecrivez aux conseillers communaux, sauvons le Keelbeek ! http://1130haren.be/fr/sauvons-le-keelbeek


Mercredi 20 mai 2015 avait lieu la commission de concertation pour la demande de permis d'urbanisme et d'environnement de la mégaprison de Bruxelles. Cette séance exceptionnelle par sa durée de 5 heures et placée sous haute surveillance policière a donné lieu à un tsunami d'arguments contre le projet de mégaprison jugé toxique par la totalité des citoyens et associations présentes. Avocats, magistrats, urbanistes, architectes, riverains, environnementalistes, citoyens, tous ont dénoncé de manière précise les très nombreux problèmes que pose ce projet incapable de répondre aux difficultés qu'il est supposé régler. Pire, l'absence totale de réponses adéquates des demandeurs et des autorités publiques aux questions qui leur étaient posées ont largement

indiqué que ce projet, bien loin de constituer une solution, est une impasse.

L'échevin de l'urbanisme a rappelé que la Commission de concertation rend un avis non contraignant, et que la décision politique de construire une mégaprison est déjà prise.
Nous déplorons cette décision absurde et périmée, qui a été prise sans débat démocratique, ni dans les hémicyles, ni dans les médias, ni à Haren, ni sur la place publique. Fort heureusement, il est encore possible d'éviter le pire en décidant de ne pas détruire 19 hectares d'espaces verts à Bruxelles, riches d'une biodiversité exceptionnelle, pour y enfermer 1.190 personnes, à un coût tellement élevé qu'il ruinerait la justice pour des décennies.

Le Conseil communal de la ville de Bruxelles dispose d'un levier efficace pour repousser ce projet inepte de mégaprison.

La mégaprison suppose en effet la destruction du sentier du Keelbeek, sentier vicinal pluriséculaire, joyaux naturel de la ville, quotidiennement très fréquenté par les Harenois, les Diegemois et les promeneurs en général. Passage entre deux communes et lien de désenclavement naturel de Haren, sa destruction serait un désastre aussi bien écologique que social pour tous ses usagers.

Pour détruire ce sentier, le promoteur doit obtenir l'aval du Conseil communal de Bruxelles.
En effet, en application des articles 27, 28 et 28bis de la loi du 10 avril 1841 sur les chemins vicinaux «l’ouverture, la suppression ou le changement de tracé d’un chemin vicinal sont décidés par le conseil communal et soumis à l’approbation de la députation permanente. Tout chemin vicinal ouvert ou redressé doit faire l’objet d’un plan général d’alignement. » (Victor Genot, de la voirie publique par terre, Bruxelles, Bruylant, 1964, page 219).

Source: Comité Haren.


Non aux captures de batraciens à Uccle - le 14/05/2015 @ 11:14 par Denis_Salmon

CONNAISSANCE & PROTECTION DE LA NATURE DU BRABANT

17,rue du Charme - 1190  Bruxelles

Bruxelles, Jeudi 14 Mai 2015.

Objet: Non aux captures de batraciens à Ecole Messidor

Madame Joëlle Maison

Echevin Education Enseignement

Place Vander Elst,29

1180  Bruxelles

Madame l'Echevin,

Qu'il me soit permis de vous faire part de ma désapprobation concernant votre projet de capturer des

batraciens dans la mare de l'école Messidor.

Il faudrait aussi interdire les motos qui circulent dans la réserve du Kinsendael !

l'Education des jeunes à la protection de la nature est importante, ces jeunes ne connaissent pas la faune et la flore  sauvages qui les vive autour de chez eux.

J'organise depuis 30 ans des actions pour la faune et la flore sauvages dans les établissements scolaires.

Je suis à votre disposition afin de trouver une solution sans capturer ces animaux.

Je vous remercie de l'intérêt que vous porterez à mes propos et je vous prie d'agréer, Madame l'echevine,

mes salutations distinguées.

Denis Salmon

Président

www.cpnbrabant.eu

http://www.cpnbrabant.eu/cpnnws.php?lng=fr&pg=11191&tconfig=0

Pétition.


La Nature en alerte - le 13/05/2015 @ 08:10 par Denis_Salmon

La nature en alerte

Répondez dès à présent à la consultation publique sur les Directives Oiseaux et Habitats,

sauvez la protection de la nature.

 HIBOU_LPO.jpg

Grand-duc d'Europe (Bubo bubo) Crédit photo : Boris Barov

En Europe, des lois essentielles protègent les aspects les plus précieux de notre nature: les Directives Oiseaux et Habitats.

Ces directives sont les garantes de l'avenir de notre faune et flore sauvages, de nos sites naturels et plus globalement de notre patrimoine naturel.

Or, la Commission européenne envisage de revisiter ces lois, faisant ainsi peser un risque non négligeable sur la nature.

Elle nous demande notre avis par le biais d'une consultation publique en ligne.

Aujourd'hui 12 mai, la LPO/BirdLife France, conjointement avec WWF-France et FNE, lance une campagne pour appeler les citoyens européens à se mobiliser au moment de la révision des Directives Oiseaux et Habitats. En Europe, c'est plus de 80 ONG de protection de l'environnement qui s'engage dans cette

campagne, représentant les 28 pays de l'UE.

Pour répondre d'une seule voix à ces questions, nous vous proposons ci-dessous les réponses les plus appropriées pour protéger efficacement la vie sauvage, dont nous dépendons tous.

Parce qu'une nature protégée est une nature qui nous protège, faites entendre votre voix:

répondez à la consultation publique pour soutenir les directives.

Plus d'informations

Consultez le communiqué de presse

Source: LPO France


INFOS - NATURE N° 28 - le 30/04/2015 @ 11:23 par Denis_Salmon

INFOS NATURE N°28

Mai - Juin 2015

INFOS_NATURE__28.jpeg

Notre Revue " INFOS NATURE N°28 "  figure sur notre premier site web www.cpnbrabant.be

Nous fêtons notre anniversaire au mois de juin.

Notre association est née le 1 juin 1985.

Cela fait donc 30 ans que nous luttons pour la faune et la flore sauvages, nous avons organisé des stages nature et des animations nature dans les établissements scolaires.

Malheureusement, nous avons appris qu'une émission de la RTBF avait invité un fauconnier avec son hibou.

Nous condamnons ce genre de pratique qui donne au public l'envie de détenir un oiseaux de proie et donc de participer aux trafics de ces oiseaux.

Nous avons écrits à l'émiission "On n'est pas des pigeons" afin de leur part de notre désapprobation de cette démonstration.

Nous donnons rendez - vous à nos lecteurs afin de connaître la suite de cette affaire.

Denis Salmon

Président

INFOS - NATURE N°28


Dossier Loups France - le 24/04/2015 @ 08:54 par Denis_Salmon

Politique anti-loups : les associations vont porter plainte contre la France

23 avril 2015

6a00d83451957369e201a73da19165970d-500wi.jpg

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – 23 AVRIL 2015

Un projet de nouvel arrêté encadrant les autorisations de tirs de loups a été présenté par l’État ce 21 avril au Groupe National Loup, chambre d’enregistrement faussement démocratique à laquelle nos associations refusent désormais de participer.

L’arrêté envisagé contient des mesures extrêmement graves et organise une véritable chasse au loup généralisée, traitant une espèce strictement protégée comme une espèce nuisible.

L’État compte-t-il adopter un tel texte ? Si c’était le cas, nos associations porteraient plainte contre la France.

Des tirs de loups partout et tout le temps ?

Entre autres mesures envisagées, les «tirs de défense» (tuer un loup près d’un troupeau) seraient autorisés non seulement pour un troupeau non protégé, mais aussi pour les autres troupeaux de la commune, même s’ils n’ont pas été attaqués.

La prédation sur le bétail pourrait être imputée au loup sans constat de terrain par un agent de l’État. Les «tirs de prélèvement» (tuer un loup loin des troupeaux) seraient encore confiés aux chasseurs, pour une durée augmentée à six mois et même si le bétail n’est pas dehors.

Les tirs officiels ne seraient plus interrompus en cas de braconnage de loup dans la zone. Enfin, aussi incroyable que cela puisse paraître, les destructions de loups seraient autorisées dans les réserves naturelles et dans le cœur des parcs nationaux.

Une politique de tirs inefficace et irrationnelle.

Le gouvernement refuse de voir que cette politique des tirs, engagée depuis des années, est un échec puisque la prédation sur le bétail continue tant que les troupeaux ne sont pas mieux gardés.

S’il adopte ces nouvelles mesures, l’État confirmera de façon toujours plus accablante que les tirs n’ont pas pour objectif de protéger les troupeaux, mais qu’il s’agit bien d’une chasse aux loups destinée à satisfaire les lobbies agricoles et cynégétiques.

Nos associations n’auront alors d’autre choix que de porter plainte contre la France auprès de la commission européenne.

Pas de contrepartie demandée aux éleveurs en échange des aides

Les éleveurs devraient avoir de bonnes pratiques en échange des subventions qui les font vivre.

En plus, ils sont payés spécifiquement pour protéger leurs troupeaux, et indemnisés en cas de prédation même s’ils ne l’avaient pas fait. CAP Loup demande:

1/ que les éleveurs ne soient pas indemnisés si leur bétail n’était pas protégé,

2/ que la protection soit vérifiée sur le terrain par des agents de l’État et soit une condition aux aides financières, et

3/ que les éleveurs soient mieux aidés sur le plan technique: sélection des chiens de protection, clôtures plus adaptées, étude de méthodes alternatives…

Seuls un meilleur accompagnement et une responsabilisation des éleveurs pourront garantir l’évolution nécessaire de leurs pratiques.

Les associations de CAP Loup


Lettre Ouverte à Monsieur Charles Michel, Premier Ministre - le 20/04/2015 @ 12:28 par Denis_Salmon

LETTRE OUVERTE

CONNAISSANCE & PROTECTION DE LA NATURE DU BRABANT

17, rue du Charme - 1190  Bruxelles

Bruxelles, Lundi 20 Avril 2015

Objet: Halte au Glyphosate

Monsieur Charles Michel

Premier Ministre

Rue de la Loi, 16

1000  Bruxelles

Monsieur le Premier Ministre,

Je me permets de vous écrire concernant l'autorisation du Glyphosate dans notre pays.

Ce produit est cancérigène.

Pourriez vous  en faire part à  Madame Maggie De Block afin qu'elle prenne des mesures contre ce produit?

Je vous en remercie et je vous prie d'agréer, Monsieur le Premier Ministre, mes sentiments les plus

respectueux.

Denis Salmon

Président

www.cpnbrabrant.eu

Pétitions:

Cyberacteurs.

AVAAZ.