En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Emissions "Jardin Extraordinaire" RTBF
 
 

Blog - Emissions "Jardin Extraordinaire" RTBF


Nombre de membres 102 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   

DOCUMENT : DANS LE SILLAGE DU REQUIN PELERIN (France)  -  par Staff
pic16.jpg


Le Jardin Extraordinaire
DOCUMENT: DANS LE SILLAGE DU REQUIN PELERIN (France)ncton

.
Il ne faut pas aller au bout du monde pour rencontrer les géants de nos mers et océans. Le requin pèlerin croise au large des côtes françaises.
C’est le deuxième plus gros poisson au monde, et pourtant il est méconnu.C’est le constat qu’a fait une jeune équipe d’étudiants océanographes.De ce constat est née une association : l’APECS, qui mène un programme d’étude et de réhabilitation de cette espèce menacée.Elle sensibilise tous les acteurs de la mer : pêcheurs, plaisanciers, institutions publiques, pour l’aider dans ses recherches. Chaque année, elle organise un suivi sur le terrain, afin d’identifier les nouveaux spécimens et d’équiper certains d’entre eux de balises Argos.
Le document nous permet, à travers le quotidien de la dynamique équipe sur les côtes du Finistère, d’en apprendre un peu plus sur les habitudes de ce placide dévoreur de
 copépodes et de plancton.

Source: Le Jardin Extraordinaire.
pic16.jpg


Le Jardin Extraordinaire
DOCUMENT: DANS LE SILLAGE DU REQUIN PELERIN (France)ncton

.
Il ne faut pas aller au bout du monde pour rencontrer les géants de nos mers et océans. Le requin pèlerin croise au large des côtes françaises.
C’est le deuxième plus gros poisson au monde, et pourtant il est méconnu.C’est le constat qu’a fait une jeune équipe d’étudiants océanographes.De ce constat est née une association : l’APECS, qui mène un programme d’étude et de réhabilitation de cette espèce menacée.Elle sensibilise tous les acteurs de la mer : pêcheurs, plaisanciers, institutions publiques, pour l’aider dans ses recherches. Chaque année, elle organise un suivi sur le terrain, afin d’identifier les nouveaux spécimens et d’équiper certains d’entre eux de balises Argos.
Le document nous permet, à travers le quotidien de la dynamique équipe sur les côtes du Finistère, d’en apprendre un peu plus sur les habitudes de ce placide dévoreur de
 copépodes et de plancton.

Source: Le Jardin Extraordinaire.

Fermer Fermer

Publié le 07/05/2010 @ 17:11   | Tous les billets | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut